ScIEnCePoRuM

le forum de la prépa IEP
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rupture...

Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 30
Localisation : ben dans le bassin minier hein !!!
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: La rupture...   Ven 18 Mai - 11:44

Rupture...mot qu'ont copieusement utilisé les médias pour parler de Nicolas Sarkozy pendant cette campagne présidentielle.

Dèjà magicien il était, puisqu'il a réussi à faire oublier aux français qu'il était membre du gouvernement depuis 5ans, et qu'il ne pouvait manifestement pas incarné la rupture...

Nicolas Sarkozy est devenu, un des plus grands prestidigitateurs au monde, plus grand que David Copperfield et que tous les autres, puisqu'il a réussi à faire dans son gouvernement de la rupture et donc du neuf avec...du vieux, voire même du très très vieux (politiquement je parle): MAM, Borloo, Bertrand (ces 3 là, nétaient-ils déjà pas dans le précédent gouvernement?), puis d'autres qu'on a ressorti du placard et qui me font regretter de ne pas être ministre car avec Boutin et Bachelot, ils risquent de bien s'amuser le mercredi lau conseil des ministres lol (souvenez-vous de la mère Boutin brandissant la bible dans l'hémicycle lors de la loi du PACS, et Bachelot pleurant car étant la seule ou presque de son camp à défendre cette loi (sur coup là, bravo Me Bachelot)
Enfin, le bouquet final, que dis-je l'apothéose, Juppé au développement durable...

Mr Sarkozy, joli tour de magie !!

Enfin, tout n'est pas mauvais évidemment, l'ouverture à gauche, au centre et à la société civile, quoi qu'on en dise, ne peut-être qu'une bonne idée...
Enfin, pas d'apriori, ce gouvernement comme tous les autres, sera jugé sur ses actes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
virgule
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Ven 18 Mai - 14:49

premiere acte polémique: le ministère de l'immigration et de l'identité nationale...avec brice hortefeux a ce poste...
mais personne ne semble réagir...ce qui il y a un mois choquait beaucoup de gens est devenu normal!Du coup je pointe du doigt un probleme qui nous guette : la perte de vigilance..

Au moins ce qu'il ya de sur, c'est que ce gouvernement sera bel et bien ultra libéral et atlantiste...comme le disait perceval : "pendant 5 ans, j'aurai pas de président.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Dim 20 Mai - 20:52

Ne faisons pas la fine bouche. Tout le monde voulait l'ouverture, nous l'avons. Beaucoup souhaitaient la parité, nous l'obtenons. Nous réclamions un renouveau générationnel, il est réalisé.
Certains aspects de la composition du gouvernement sont donc positifs. Je ne souhaite pour le moment pas jeter l'anathème à un gouvernement à peine installé. Laissons le donc agir et patientons 5 ans avant de tirer des conclusions.

Vous objecterez sans doute que c'est du débauchage ou que c'est une pseudo ouverture, il n'empêche que cette ouverture est large et intéressante. Je me demande si le PS aurait preuve d’une telle ouverture d’esprit…
Des choses sont curieuses également. Quand la droite pratique l’ouverture, c’est du débauchage. Quand la gauche le fait, c’est une formidable main tendue. Arrêtons un peu l’hypocrisie.
Effectivement la plupart des ministres sont d’ex ministres. Mais si il n’y avait eu que des néophytes on aurait hurlé au loup ! Et puis on ne renouvelle pas une génération de politiciens en un clic. (Qu’aurait fait royal ? Nomination de DSK, Fabius, Sapin, Chevènement, Ayrault wouhh , que du neuf !


Sinon, j’aimerai réagir à quelques remarques.

Pour Virgil : Contrairement à ce que tu dis, le projet de NS n’est pas ultra libéral. Il est par certains aspects très étatiste. Je dirai plutôt qu’il est progressiste et qu’il accepte les évolutions du monde. Les projets des LO, LCR , PCF étaient pavés de bonnes intentions tu sais, mais il auraient engendrés des catastrophes économiques si ils avaient été mis en œuvre. Ca veut dire quoi aujourd’hui être anticapitaliste sérieusement ? Perso, je n’envie pas les Nord-coréens et les cubains. Quand tous les pays du globe vont en avant, on ne peut pas se permettre de faire marche arrière. C’est sympa d’être utopiste mais il y a des réalités économiques qu’on ne peut pas nier. Enfin je te laisse te fourvoyer, un jour la réalité te rattrapera.

Aussi, la politique étrangère française ne sera pas non plus subordonnée à celle de l’administration Bush. Pour rappel, NS a envisagé un départ des troupes françaises d’Afghanistan et a condamné l’invasion en Irak. De plus, on peut être amis des américains sans leur prêter allégeance. Et puis ne réduit pas l’Amérique à Bush.

Donc halte aux préjugés, qu’on soit de gauche ou de droite, espérons que ce gouvernement réussira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
virgule
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Dim 20 Mai - 21:26

juste que cette ouverture, il ne faut pas se leurrer, se fait dans un but bien précis: diviser la gauche, ce qui marche très bien ("diviser pour mieux régner"), et remporter les législatives...Pour ma part, je pense que le gouvernement sera reformé après les législatives, peut etre pas tout de suite, ou on ne donnera que très peu de pouvoir aux "transfuges" (petite allusion polémique;))

quant a me parler des réalités économiques, c'est bien beau, je ne les ignore pas, loin de la, mais MOI je prends en compte les realités humaines et sociales...

donc considère que je me fourvoye si tu veux, ca m'est égale, je n'ai pas a me justifier ni a m'expliquer vis a vis de toi...tu n'es peut etre pas plus ouvert d'esprit que moi, vu l'argument completement périmé que tu utilises sur la comparaison avec les régimes staliniens que tu me pretes, la considération des anticapitalistes pour des simples utopistes et vouloir me faire passer pour quelqu'un qui hait les américains...

c'est marrant, d'ailleurs, psk les économistes parlent de vivre dans le vrai monde, mais les économistes ne sont pas pauvres et n'ont pas de problemes sociaux particuliers il me semble...

je ne confond pas bush et usa mais il me semble que jusqu'aux dernieres nouvelles il a été élu a la majorité par les américains...Bien sur c'est un pays plus que composites et variés, donc je ne blame pas les américains en général...
de plus la politique etrangère francaise va clairement changer: la perte du soutien au pays arabes et l'alignement sur la position américaine quant au probleme israelo palestinien. je te retournes le compliment d'utopiste si tu crois que ce positionnement n'est pas clairement dirigé par les USA et que, du coup, la france perdra son indépedance en matiere de politique étrangere...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Dim 20 Mai - 23:04

Si il n'avait pas ouvert , qu'aurions nous dit ? " Il est sectaire, il veut détenir tous les pouvoirs"

Il ouvre, on lui reproche de vouloir diviser la gauche pour mieux régner. Dans tous les cas les critiques auraient été acerbes
..
Je ne nie pas qu'il y a une logique electoraliste derrière cette stratégie, mais en attendant, Hirsh d'emmaus est dans le gouvernement et nous pouvons nous en réjouir. Kouchner est peut etre américanophile, mais il est aussi celui qui a crée MSF, qui, devant bien des dangers, sauva des vies aux 4 coins du globe. C'est également l'homme qui oeuvra pour un Kosovo libre et qui dénonce le génocide du Darfour depuis bien longtemps. Enfin, il a pris position pour la guerre en Irak. Est-ce si mal que ca ? Omettons les interets pétroliers et géopolitiques recherchés par les américains et réfléchissons un instant. N'Etait-ce , au fond, pas une si mauvaise idée que ca de renverser le tyran qu'était Sadam ? Retrospectivement il est évident que la guerre en Irak fut néfaste. Mais en 2003, le renversement d'un tyran ne m'a personellement pas bouleversé, au contraire, j'en été ravi...

Je ne te prete évidemment pas des sympathies staliniennes, je constate si^mplement qu'aujourd'hui, renverser le capitalisme est illusoire. Il est la, il est imparfait mais il faut nous y adaptier. Ces pays qui tournent le dos au capitalisme se paupérisent de jours en jours. Toi qui défends les travailleurs - et tu as bien raison de le faire - ne leur aurais pas fait de cadeaux en installant un Besancenot à l'Elysée tant son programme était destructeurs en emplois.
1500 net par mois = un suicide économique pour les travailleurs des usines directement en concurence avec l'Asie ou , comment faire fuir des entreprises au Vietnam.
Avant de partager des richesses , il faut les creer. Dans une bonne sociale - démocratie des richesses sont crées et les plus démunis sont également protégés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
virgule
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Dim 20 Mai - 23:25

la destruction des emplois, c'est ton avis...

mais en evoquant la stratégie de sarkozy relis bien ce que j'ai écris, je n'ai nullement critiquer cette stratégie, je l'ai juste pointé du doigt...elle est bonne et j'ai dit a tout mon entourage que c'etait un fin stratege...si on disait que j'etais le president de la république he ben j'aurais été super fier d'avoir fait la mm chose a la droite ^^
je voulais juste que les gens ne se fassent pas d'illusion sur cette ouverture...

pour ce qui est de la politique étrangère, il y a beaucoup d' "omissions" dans ce que tu dis...si il y a des interets pétroliers en irak, les irakiens se sont débarassés d'un dictateur, et c'est tant mieux, mais pour se retrouver sous la férule d'un autre pays qui serais pret a en mettre en place un autre pour conserver ses interets...ca s'est vu dans de nombreuses situations, notamment pendant la guerre froide, mais aussi avec saddam lui mm, que les troupes occidentales de la premiere guerre du golfe ont laissé en place par interets économiques...
c'est ce qui s'est passé en afghanistan avec le président actuel...si la vie des afghans s'etait améliorée depuis, les talibans ne seraient plus...

evidemment j'attend l'action du gouvernement avec impatience et je ne jugerai reellement qu'une fois leur politique lancé..pour l'instant j'exprime ma méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 30
Localisation : ben dans le bassin minier hein !!!
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Lun 21 Mai - 10:19

Je soutiens l'ouverture, et même s'il est sur qu'elle porte en elle un enjeu électoral, c'est déjà bien de l'avoir fait (même si Morin reste un véritable traître lol)
Je critique surtout, et je ne peux expliquer mon acharnement sur ce jeune homme (peut-être qu'il ne m'inspire que corruption et non la confiance; comme d'autres hommes politiques d'ailleurs...) : Juppé, à l'écologie, j'ai vraiment du mal à y croire.
Mais loin de vouloir l'assassiner d'avance, j'attendrais ses actes. Ayant voter les verts au 1er tour, si avec le "Grenelle de l'écologie", le gouvernement fait des avancées dans ce domaine, je serais le premier à applaudir. Mais tout ne pourra pas être positif, puisque Nicolas Sarkozy a l'intention de garder voire même d'augmenter la part du nucléaire dans notre consommation d'électricité.
Mais attendons, et voyons.
Ps : Une hasse du cout du travail aurait inexorablement pour effet (négatif évidemment) d'envoyer des entreprises en Asie principalement, ne supportant plus la concurrence des entreprises travaillant dans ces pays. En procédant de cette façon, le chômage ne pourra qu'augmenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Lun 21 Mai - 16:52

Je ne doute personnellement pas de la sincérité de la conversion de Juppé à l’Ecologie mais j’estime qu’il n’était pas la personne ad hoc pour ce poste. Néanmoins, son expérience gouvernementale pour ce gros poste ne sera pas de trop. Il sera en outre encadré de professionnels qui l’éclaireront sur certains sujets. Sinon je désapprouve la nomination d’un type qui a trempé dans des affaires peu reluisantes. Il a certes purgé sa (courte) peine et regretté ses actes, mais il est inadmissible d’offrir un poste en or à un type ayant un casier judiciaire si rempli ! Selon moi, tout individu ayant détourné des fonds ou abusé de sa position devrait être inéligible à vie. Cette mesure crédibiliserait les politiciens qui ont une image désastreuse dans l’opinion.
Sinon, je salue les initiatives de Sarkozy concernant l’Ecologie. Notamment son projet de Grenelle de l’environnement et sa réunion avec les grandes associations aujourd’hui. Espérons que ces projets seront suivis d’actes car le temps presse.

En ce qui concerne le nucléaire, j’en suis un farouche partisan. A condition que l’on développe concomitamment les énergies renouvelables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: La rupture...   Lun 21 Mai - 17:25

Le procès que tu fais à Juppé est un faux procès, on sait maintenant qu'il a pris à la place de Chirac, bien que tout les deux fuent dans les "Affaires", et je ne sais pas si les hommes politiques les plus corrompus sont ceux à qui ont fait des procès (cf le soit disant accord entre Chirac et Sarkozy comme quoi si le premier soutenait le second Chirac n'aurait pas d'ennuie avec la justice).
Par contre c'est assez surprenant d'avoir Juppé à l'écologie, enfin entre rupture et inattendu il n'y a qu'un pas à franchir me dira-t-on.
Quand à Bernard Kouchner, plutôt que d'être un socio-traître, il pourraient incarner (peut-être) un nouveau Aristide Brilland, c à d un ministre des affaires étrangère indéboulonable, en marge des changements politiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: La rupture...   Lun 21 Mai - 17:49

Il a certes servi de bouclier dans les affaires mais il n'est pas innoncent pour autant.

"En 1998, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d'abus de biens sociaux, et prise illégale d'intérêt » pour des faits commis en tant que secrétaire général du Rassemblement pour la République, et maire adjoint de Paris aux finances, de 1983 à 1995. Il fut considéré comme un élément clé d'un système de financement occulte d'emplois au sein du RPR financés par la Mairie de Paris et des entreprises désireuses de passer des contrats publics (sa secrétaire personnelle au RPR fut elle-même rémunérée par une entreprise, le groupe immobilier Ségur, puis par la Ville de Paris)."

"En juin 1995, le Canard Enchaîné publie un document interne de la ville de Paris, signé de la main d'Alain Juppé, donnant ordre à ses services de diminuer le loyer de son fils Laurent, logé dans un appartement relevant des discrètes propriétés de la Ville de Paris, rue Jacob. Il est locataire, à un prix défiant toute concurrence, d'un appartement de 189 m² dans la même rue, où sont réalisés des travaux pour plusieurs millions de francs au frais des contribuables. Une plainte pour "prise illégale d'intérêts" est déposée par l'Association des contribuables parisiens, soutenue par le député PS Arnaud Montebourg.

L'affaire est classée par le procureur de la République de Paris, Bruno Cotte, qui a considéré que le délit de "prise illégale d'intérêts" était établi. Il annonce cependant son intention de classer le dossier si Alain Juppé quitte son appartement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rupture...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rupture...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» risque de rupture diminué???
» indemnisations en cas de rupture de contrat de remplacement?
» vaccin en rupture de stock!!!
» CC 66 et rupture de CDD
» rupture difficile mais inévitable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ScIEnCePoRuM :: partie publique :: flood-
Sauter vers: